10 questions auxquelles il faut se préparer pour un entretien d'embauche

Posté par Fed Finance Canada dans Nos conseils emploi
Le 19/11/2021
10 questions auxquelles il faut se préparer pour un entretien d'embauche
Que cela soit dans un cabinet de recrutement spécialisé ou dans les locaux de la compagnie, un entretien d’embauche est une étape clé qu’il faut réussir avec brio. 

En vérité, vous pouvez déjà le savoir. Le fait est que les recruteurs, pour la plupart, ont tendance à poser des questions assez « standard » auxquelles ils ont l’habitude de se fier. Évidemment, chaque entrevue a son propre rythme et des questions orientées vers un domaine plus spécifique, mais en prévoyant quelques réponses, vous pourriez vous sentir plus calme lorsque ces pièges vous seront tendus. Cela tombe bien, notre cabinet de recrutement en finance a envie de vous aider.

Voici donc les 10 questions les plus communes lors d’un entretien d’embauche… et comment y répondre.


Question 1 : Parlez-moi de vous

Pratiquement toutes les entrevues d’emploi commencent par une question visant à briser la glace, à faire votre connaissance. Le but d’une telle manœuvre est d’en apprendre plus, pas seulement sur vous, mais sur ce que vous avez à offrir à un employeur. Bien sûr, les dirigeants veulent savoir si votre personnalité cadre avec celle de la compagnie, mais ils veulent surtout déterminer si vous êtes bien outillé pour l’emploi.

Votre réponse devrait se concentrer sur votre parcours professionnel, plus particulièrement votre expérience et vos intérêts. En fait, tout ce qui fait de vous un bon candidat pour le poste convoité. Il n’est pas nécessaire de faire l’éloge de tout votre CV. Allez-y plutôt avec un résumé de vos différentes fonctions passées et les qualités qui sont en accord avec le poste souhaité.


Question 2 : Pourquoi êtes-vous intéressé par ce poste?

Serez-vous passionné lorsque vous exercerez cette nouvelle fonction ou êtes-vous simplement désespéré de dénicher un travail ? Même si la réponse pourrait s’approcher du deuxième choix, vous ne marquerez pas de points pour votre franchise.

Les employeurs veulent plutôt savoir si vous avez fait vos devoirs, en vous informant sur leur entreprise et le rôle qu’on vous propose. Votre réponse en dira long sur votre réel intérêt et sur votre préparation.


Question 3 : Quelles sont vos plus grandes forces?

Cette question peut sembler facile. Il faut cependant s’en méfier. Lisez la description du poste attentivement et essayez d’en dégager les compétences essentielles. De cette façon, vous serez en mesure d’énumérer des qualités pertinentes, faisant de vous un candidat taillé sur mesure pour l’emploi. Une autre astuce est d’utiliser des exemples concrets de situations qui font foi des forces que vous vous octroyez. Préparez donc vos anecdotes.


Question 4 : Quels sont vos plus gros défauts?

À ce stade, il vous faut faire attention de ne pas en dire trop, vous pourriez décourager l’employeur. D’un autre côté, si vous vous dites invincible, vous passerez pour un menteur imbu de lui-même. Se décrire en entretien d’embauche est tout un art.

Vous devez penser à un réel défaut, mais qui ne vous rendra pas moins attrayant pour les recruteurs. Expliquez comment vous avez réalisé que vous aviez ce trait de personnalité et comment vous êtes motivé à le corriger. Cette attitude démontrera que vous êtes prêt à apprendre et dévoué à devenir un meilleur être humain.

Un brin d’humour et d’autodérision peut être une bonne piste de réponse, mais faites tout de même attention à ne pas décrédibiliser votre candidature.


Question 5 : Où vous voyez-vous dans 5 ans?

Espérer grimper les échelons est une chose tout à fait normale. La plupart des employeurs savent que les travailleurs ambitieux sont toujours à la recherche d’opportunités. Vous n’avez pas à prétendre que vous serez toujours dans ce même poste cinq ans plus tard. Allez-y avec la vérité, parlez de votre emploi de rêve, surtout si ce poste existe dans l’entreprise. Exprimez vos passions et intérêts, de manière à démontrer que vous êtes motivé, et à la recherche de croissance professionnelle.


Question 6: Présentez-moi une situation dans laquelle vous avez été confronté à un défi: comment l'avez-vous surmonté?

Cette question porte sur les attitudes comportementales du candidat. Elle vise à évaluer trois facteurs essentiels:

  • la capacité à reconnaître un problème ou un défi,
  • à élaborer une solution ou un plan d'action,
  • à décrire comment ses actions ont bénéficié à l'entreprise.

En bref, il s'agit d'une occasion pour le candidat de mettre en valeur son esprit d'initiative et ses capacités de résolution de problèmes dans un environnement d'entreprise.

Dans l'idéal, l'explication doit présenter des chiffres clairs comme les revenus générés ou les économies réalisées par l'entreprise grâce à votre initiative.


Question 7: Quels sont les facteurs les plus importants recherchés pour votre prochain emploi?

Vous pouvez proposer plusieurs réponses possibles à cette question, mais nous conseillons de vous en tenir à celles qui sont les plus pertinentes pour l'entreprise et l'opportunité en question.

Les arguments concernant l'amélioration des compétences personnelles, la possibilité de prendre des initiatives ou d'assumer davantage de responsabilités peuvent indiquer à un recruteur que vous êtes motivés par autre chose que la simple obtention d’un salaire.


Question 8: Pourquoi quittez-vous votre emploi actuel?

Lorsqu'il s'agit de tester la répartie d’un candidat, c'est une des questions qui revient le plus. Il existe des bonnes raisons d’être sur le marché de l’emploi, et même un licenciement peut être tourné de manière positive. Il est donc tout à fait possible de prendre avantage de ce genre de questions pièges.

Vous pouvez par exemple parler de votre volonté d’améliorer vos compétences grâce à un rôle plus stimulant. C’est évidemment bien plus positif qu’utiliser l'entretien pour vous plaindre d'avoir été injustement écarté d'une promotion.


Question 9: Quelles sont vos attentes salariales?

Il y a des signes qui montrent que vous réussissez l’entretien : devoir répondre à cette question est positif. Celle-ci permet aux professionnels du recrutement de se projeter en sachant si vos attentes sont raisonnables. Attention à ne pas vous brûler les ailes après avoir fait le plus dur.

Il est donc essentiel de s’y préparer en étant familier des dernières tendances et des fourchettes de salaires en rapport avec l’emploi auquel vous postulez.

Consultez notre article « Comment répondre à la question des prétentions salariales en entretien d’embauche » pour bien vous préparer à cette question.


Question 10: Avez-vous des questions?

Probable dernière question de l'entretien, elle vous permet de dissiper vos doutes, connaitre les prochaines étapes du processus de recrutement et aborder tous les points que le recruteur n'a pas encore abordés, comme l'existence de programmes de formation ou les possibilités de télétravailler. Vous aurez une bien meilleure idée des conditions et de la charge de travail qui pourrait vous attendre.

Attention, ne pas avoir de questions à poser pourrait être vu comme un manque de motivation ou un manque d’intérêt pour l’entreprise, 2 signes à éviter d’envoyer à un recruteur.

 

Mettez toutes les chances de votre côté en étant accompagné dans le processus de recrutement

Évidemment, ces questions ne seront certainement pas les seules qui seront posées lors de votre entretien d’embauche. Reste qu’en vous prévoyant celles-ci, vous pourrez réduire votre niveau de stress et démontrer un souci de préparation.

Pour en savoir plus sur les possibilités d’emplois existant dans le secteur de la finance et de la comptabilité, n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe. Nous nous ferons un plaisir de vous accompagner dans votre recherche d’emploi.


Les commentaires
Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
Poster votre commentaire